Me permettez-vous de vous raconter une histoire ? Accrochez-vous, ça va être un peu long...
J'avais repéré chez Angélique de merveilleux petits beurres en plâtre dont j'étais tombée brutalement et définitivement amoureuse. Elle avait eu la gentillesse de m'en offrir (voir ) mais la passion ne s'est pas arrêtée : je mourais d'envie d'en faire moi même, et qui sait...

biscuits_3

Première étape : fabriquer le moule. Pourquoi pas en Fimo ? Certes, la Fimo, c'est souple, mais les petits beurres, c'est cassant. Après avoir réduit en miettes à peu près un paquet entier (U2 la chienne a adoré l'expérience), j'ai réussi à avoir un moule satisfaisant. Je cuis le moule, coule le plâtre, laisse sécher et tente de démouler : PAF ! Cassé, le moule...

Conclusion : la Fimo n'est pas le matériau adapté.


Deuxième essai : le latex. Je tartine mes biscuits de latex et vais étendre le linge pendant le séchage. En rentrant, je trouve Virgule, le chat, en train d'essayer de se dépêtrer les moustaches, les oreilles et les pattes du latex... Ce voleur avait bouffé le biscuit ! (et le latex)

Conclusion : ranger le chat quand je cuisine.


Troisième tentative : je tartine le latex, et mets le tout à sécher sur la terrasse, loin du chat. Pendant le séchage, je vais voir une amie et... ô rage ! Pardon : orage ! Un orage à tout casser, des trombes d'eau. Latex, eau, biscuits, réduits en une infâme bouillie. Poubelle.

Conclusion : déménager dans un pays ayant une pluviométrie nulle.


(et là, je vous mets une photo pour vous tenir en haleine. Heu... vous inciter à rester jusqu'au bout !)

biscuits_2

Quatrième essai : un poil têtue, et un poil énervée, je recommence tout et promène le plat de biscuit + latex partout où je vais, tout le temps du séchage. C'était sans compter sur junior qui, profitant d'un instant d'inattention, plonge allègrement le doigt pour "voir si c'est dur"... RRRhhhâââ ! RETENEZ MOI OU JE FRAPPE !

Conclusion : ne jamais, jamais rien faire en présence des fauves. Je ne parle pas du chien, ni du chat.


Dernier essai : (j'ai de la constance. "Testut como ta maïre" dit le grelot en patois). Je débranche le téléphone, ferme à clé, attache la chienne au radiateur, enferme le chat dans le lave-vaisselle, les enfants dans leur chambre et envoie le grelot aux champignons dans un bois très, très profond (on n'est jamais assez prudent).  Et cette fois... YES ! Ca y est ! (c'est juste un peu pénible à nettoyer, le latex, parce que les biscuits ont pompé l'humidité et qu'ils sont un peu collés)

biscuits_1

Et depuis, je m'éclate, j'ai moulé un peu tous les gâteaux qui traînaient dans le placard et je colore (pigments, acrylique, brou de noix, café), parfume (cannelle, cumin, huiles essentielles...).Je m'amuse comme une folle !

Ah la la... quelle histoire, pour quelques biscuits ! Vous êtes encore là ? Oui ? Alors je vous souhaite un très belle soirée !