Dimanche dernier, après avoir joué les bucherons - mais c'est une autre histoire - j'ai pu aller faire un vide-grenier dans un tout petit village... vers 16h00. Oui je sais, ce n'est pas du tout la bonne heure pour dénicher des merveilles, mais bon...
Premier étalage, un jeune homme charmant, la trentaine souriante. Mon regard, un instant arrêté par le sourire, se pose sur ÇA : coup de cœur immédiat !

embauchoirs

Dialogue : "- vous les vendez combien ?...
- Heu... je ne sais pas... bien nettoyés, patinés, on doit pouvoir en faire quelque chose de sympa... Aucune idée... Heu... Deux euros ?". Fin du dialogue.

Je lui saute au cou (mentalement, faut pas exagérer non plus), l'embrasse (idem) et pars en courant avec mes embauchoirs. On ne sait jamais. Des fois que... Un bon nettoyage à la laine d'acier 000 - ils en avaient grand besoin, quand même - un vrai lustrage à la cire : je les adore !

embauchoirs_detail

Je n'ai aucune idée de leur ancienneté, de leur valeur, et en plus m'en fiche complètement, mais ces objets inutiles et si jolis ont été un vrai coup de foudre !

Et voilà... les non-vacances de la grelotte sont parsemées de petits éclats de plaisir comme celui-là ! J'espère qu'il en est de même pour vous, que vous soyez en vacances ou encore au travail...