Tôt levée ce matin, j'ai eu l'irrésistible envie (encore) d'aller voir "mon" lac gelé sous le soleil. Après quelques centaines de mètres, j'ai été été déconcertée par un phénomène que je n'avais encore jamais entendu... le lac chantait.

06_02_11

Des sons étranges et fascinants, qui prenaient aux tripes et dont je ne pouvais me détacher... on aurait dit de lointains chants de baleines, ensorcelants, fascinants comme des chants de sirènes.

06_02_11_1

Ce soir, j'ai essayé d'en savoir plus grâce à internet : "il s'agit d'un phénomène sonore naturel peu connu et tout à fait surprenant. Les lacs, lorsqu'ils sont gelés et sous certaines conditions météorologiques (rarement réunies dans un hiver), peuvent produire des sons insoupçonnés."

06_02_11_4

"Cela commence par le bruissement ténu du givre. Les premiers sons percutants qui suivent annoncent que le lac commence à travailler avec l'arrivée du soleil. Au fil des minutes, les craquements deviennent de plus en plus longs et intenses. À la fin de la séquence, la glace se fissure de partout. Le lac entier se met à "chanter".
"

06_02_11_6

"Vers 13h, le phénomène, arrivé à son paroxysme, cesse très rapidement."

06_02_11_2

 Une expérience unique, à couper le souffle... La rareté su phénomène en fait un cadeau d'une inestimable valeur.
Une fois de plus, le lac m'a ensorcelée.

Hésitant à terminer une aussi belle balade, j'ai grimpé grimpé encore plus haut, tout là-haut, à 1550 m d'altitude, où le lac apparait comme un bijou dans son écrin de verdure.

06_02_11_5

Un peu d'escalade sur blocs pour clôturer cette splendide journée et je suis rentrée en fin d'après midi, fourbue mais rayonnante ... et réalisant tout à coup que j'avais complètement oublié de déjeuner à midi !