Au pays des grelots, il y a une terrasse et un barbecue "home-made", promesse d'agréables soirées grillades. Mais cette terrasse est exposée plein sud : difficile d'y déjeuner à midi, au coeur de l'été... la brande de bruyère s'est révélée une solution esthétique et agréable.

terrasse

Mais un barbecue traditionnel, un mètre sous la brande de buryère (et avec du bardeau de bois à peine plus haut) me donnait des sueurs froides à chaque flambée. Plus encore quand les fauves profitaient de mon absence pour griller quelques saucisses avec leur bande de copains.

J'ai donc opté pour un barbecue gaz - pas tout à fait la même saveur, mais la sérénité n'a pas de prix !
Par contre, comment cacher cette vilaine bouteille de gaz ? Peut être avec le vieux bidon de lait rouillé, tout cabossé et totalement hors d'usage, trouvé dans un vide grenier l'année dernière ? Une couche de vernis pour le protéger...

Barbecue1

J'en ai découpé le fond (déjà bien entamé), la petite bouteille de gaz s'y loge parfaitement. Quant au tuyau qui la relie au barbecue, je l'ai simplement recouvert d'une bande de jute...

Barbecue

Ouf... je respire. Et c'est (presque) esthétique. A nous, à eux les bonnes grillades !
Autre avantage : j'ai même trouvé une plancha qui s'adapte parfaitement et autorise encore plus de plaisirs d'été...
A vous tous qui passez ici, je souhaite une très belle fin d'été !