Voici quelques années, au boulot, j'ai eu droit (comme tout le monde) à une sacoche dans le genre "petit cartable noir en nylon très pratique mais franchement très moche" dans lequel je fourrais sans réfléchir les dossiers indispensables à la réunion à venir.
Et puis de blog en blog, j'ai eu un coup de foudre pour un tissu que je ne risquais évidemment pas de trouver dans mes montagnes. C'était sans compter sur la gentillesse d'une adorable copinette qui a pris la peine de me l'envoyer - merci encore à toi qui te reconnaitra (Pas de nom, non... je ne voudrais pas qu'elle soit assaillie par les demandes !).
Ce qui n'a rien à voir avec un cartable tout moche, me direz-vous ? J'y arrive...

Après avoir consciencieusement décousu et démonté tout le cartable, j'ai relevé le patron et assemblé tant bien que mal les morceaux pour en en arriver là :

cartable

Pour celles qui le connaissent (et me connaissent), je me suis évidemment arrangée pour que les anges ne soient pas trop visibles. Poches, soufflet pour les stylos, tout y est. Mais par pitié, ne me demandez pas un tuto : j'ai mis bien trop de temps à le faire pour me relancer dans une aventure pareille.

cartable_details

Un morceau de plastique rigide pour consolider le haut, une sangle de jute en guise de poignée, deux boutons habillés de noir, quelques centimètres de dentelle.
Et la grelotte fait "sa pintade de fille" en réunion.
Autre avantage : personne ne risque de se tromper et de partir avec "mon" cartable - ce qui arrivait souvent, ayant tous le même.
Ni même de me le chiper : travailler dans un monde d'hommes, ça a du bon, parfois !

cartable1

Il me reste à vous remercier pour votre présence et vos messages plein de compassion et d'espoir... Merci, du fond du cœur.